1-06 L'avenue du Tir à pipes: pour le meilleur ou pour le rire?

Aller en bas

1-06 L'avenue du Tir à pipes: pour le meilleur ou pour le rire?

Message  Admin le Mer 24 Jan 2018, 14:37

L'article en format PDF https://goo.gl/FvJJXW


L'avenue du Tir à pipes: pour le meilleur ou pour le rire?

Au tir… les cyclistes seront-ils encore la cible de l’incroyable humour des responsables voieries montois? 

L’avenue du Tir à Mons constitue une merveilleuse artère, atypique dans la ville : large et rectiligne. 
A une extrémité, côté chemin de la Procession, le fameux tir.  


Restauration réussie d’un bâtiment dont la vocation se tourne désormais vers l’enseignement. Là est abrité le centre administratif de l’enseignement provincial. De prestigieuses institutions culturelles jalonnent l’avenue. Tout de suite à droite, vers le Bd Kennedy, le très utile bâtiment de l’IFAPME. En face, du stade Tondreau et toutes ses annexes sportives, tennis, clubs de jeunes... Plus loin, à l’autre extrémité, deux écoles secondaires importantes se font face : les Ursulines et Léo Collard. 
Bref, une artère où la jeunesse et la formation sont à l’honneur : écoles, formation, sport ! De quoi imaginer la mise sur pied de parcours pédagogiques exemplaire en matière de sécurité cyclo-routière. Voyons ce qu’une approche ludique nous réserve ! 
Quand il a aperçu, en 2014, les panneaux annonçant des travaux dans cette avenue, le cycliste s’est mis à espérer que, eu égard aux possibilités offertes sur cet axe, des aménagements allaient offrir ce parcours modèle, susceptible de former la jeunesse aux déplacements exemplaires en matière de sécurité et de civisme. 



Chemin de la Procession 
Bon, mais c’était sans compter sur le tempérament farceur, désopilant parfois des responsables des voiries montoises. Banalement, classiquement, sans originalité, on aurait évidemment profité de ces travaux pour prévoir, de part et d’autre de la rue, de simples pistes dédiées aux seuls cyclistes, en les balisant correctement, tout simplement. L’avenue est large : des tanks pourraient s’y croiser... on aurait pu aussi, bêtement, aménager la partie droite seulement (ici sur la photo) pour que les vélos y circulent dans les deux sens. Mais nous avons, à Mons, des comiques-routiers ! 

Bon, ceci dit, une piste cyclable est annoncée, et ça, c’est déjà, dans le contexte montois, un sérieux événement en soi I Que se passe-t-il, nos responsables auraient une peu perdu leur humour ?
On va voir que non, ouf, au contraire, tout au long de l’excursion que nous vous invitons à suivre, vont se multiplier les traits d’humour, les imprévus, les cocasseries. Mais où commence-t-elle, cette fameuse piste ? On voit tout de suite ce que veulent les concepteurs facétieux : amener le cycliste devant un choix. C’est ici, où là qu’on peut s’y engager ? On le sait, à vélo, une hésitation peut amener une chute. Et ça, c’est comique, un cycliste tombe sans même qu’on ne tire une balle I


Peindre un vélo bien visible sur le sol, là aussi, c’est trop banal. Et puis, l’automobiliste attentif au trafic, ne réalisera pas qu’une piste est réservée aux deux roues. Et, peut-être, sans le savoir, va-t-il s’y arrêter ? Ça ferait rire le policier attentif : pan I La contravention I




Bref, en fonction de la situation, le cycliste aura le choix, ici ou là... ou encore... ailleurs, si les deux accès, dépourvus de signalisation au sol, sont occupés par des
voitures...


Comme ici, par exemple. Sur la photo 6, devant le stade Tondreau... En fait, peut-on en vouloir à cet automobiliste ? Rien ne lui indique que les vélos doivent passer ici. Ceci, dit, selon les concepteurs des lieux, rien n’empêche le cycliste d’éviter l’obstacle en contournant l’arbre, passer derrière la voiture et rejoindre la pseudo-piste, à nouveau accessible. Ici en tout cas !
Comique, non ? Bon, redevenons objectifs, pour louer la recherche d’économies de nos responsables politiques : les pochoirs avec les dessins de vélos, s’il fallait les multiplier... vous imaginez le budget ?


Revenons quelques mètres en arrière : devant le superbe bâtiment de la FAPME, la piste anonyme continue, large, bien entretenue. Là... chapeau ! Quelle banalité ! Mais c’est pour mieux préparer les farces suivantes ! L’humour se niche parfois là où on ne l’attend pas : attendez donc la suite !
Notez aussi que les automobilistes, parfois, ont de l’intuition. Respecter ainsi un passage protégé qui ne l’est pas, là aussi on fait dans l’original !


Nous voici devant l’IFAPME. Du grand parking, entrent et sortent régulièrement les profs et les élèves, dont l’attention est attirée par les voitures qui passent sur la route au-delà de ce trottoir¬pseudo-piste : si les piétons, marchant au pas, sont repérables, ce n’est évidemment pas le cas des vélos, gonflés à bloc ou pas ! D’où la question : c’est pour jouer au tir... à pipes ? Ou bien, là aussi, on n’a plus de sous pour quelques traits à peindre sur le sol ? Ou alors, ou alors.., un nouveau jeu-devinette : c’est quand que les cyclistes gonflés réussiront à faire changer ça ? 


La dame au couffin s’avance toujours dans un chemin dont le revêtement, maintenant s’effrite.., on approche de la Taverne 44 ..,


Photo 10. Elle vient de passer plusieurs obstacles : des piquets. Invisibles le soir, ils sont en embuscade pour les cyclistes qui devront peut-être, en outre, contourner les poubelles, qui, ici, pour une fois, sont bien rangées.., mais en sera-t-il de même ce soir, demain ? (voir photo 11)


Effectivement, la seconde poubelle empiète sur le trottoir-piste. Et se rapproche parfois plus dangereusement encore du piquet.


. Le temps n’a pas effacé un logo qu’on n’espérait plus. Notez qu’il est quand même un peu camouflé. Faut faire gaffe non ? On est dans l’avenue du Tir...

Au loin, le piquet suivant nous attend. A quoi peut-il bien servir ?

À rien, c’est sûr ! Si certain que ça ?
À moins que ce ne soit encore un tour des « responsables » de la voirie ?
Un second vélo peint au sol ? C’est si rare qu’il faudra le revoir, sur la photo 14 !

Étrange… en juin 2017, le panneau montre bien qu’il s’agit d’une piste cyclable qui s’amorce … et les 
dessins, certes fort pâles, invitent le cycliste à emprunter cette voie à contre-sens par rapport aux 
automobiles… 





Allez, on continue ! Enfin, pour celles et ceux qui ont réussi à dépasser le guet-apens des tireurs 
embusqués. 


... quelle préscience chez nos désopilants responsables-voiries ! Laisser ainsi un beau trou qui ne demande qu’à se remplir à nos si fréquentes draches nationales... ... et prévoir qu’un automobiliste va risquer la contravention, tout simplement par complaisance, pour informer de la sorte le
distrait sur son cycle qu’il doit, ici aussi contourner l’obstacle. Remarquez la précision : juste à cet endroit, la bordure est
affaissée pour que la roue reconnaissante s’y glisse ! Pas de voiture folle en contre-attaque ?

Petit-à-petit, on avance. Pas de tirailleur embusqué ? On continue.
Les écoles sont toutes proches. Le panneau nous en informe : 30km/h maximum. Ralentir, pour nous, n’est pas difficile : les chicanes nombreuses sont là pour que les cyclistes, même gonflés à bloc, respectent le code de la route !

À notre gauche, les Ursulines. À notre droite, Léo Collard.  

Entre les deux, la voiture attend l’étudiant.e. Le cycliste, aujourd’hui, a beaucoup plus de chance : parfois, des dizaines de voitures stationnent en partie sur la piste, parfois sur toute la largeur. Alors, il peut montrer ses capacités de slalomeur : le tireur embusqué ne risque pas de l’atteindre, alors que s’il roulait tranquillement sur une voie dégagée, une volée de plombs dégonflerait le cycliste, visible comme le nez au milieu de la figure... se croyant gonflé à bloc. Petit prétentieux
va !



Encore un petit effort ! Si on réussit à dépasser les voitures rangées sur la piste, qu’on parvient à se glisser entre les trous d’obus...
... on arrivera au boulevard Kennedy.


À droite (1), on rejoindra la pseudo-piste du boulevard, évoquée dans un reportage précédent, toujours aussi désopilant.
À gauche (2), on rejoint l’autre pseudo¬piste, en traversant l’avenue du Tir.


Pour revenir vers le beau local provincial, rappelez-vous, en haut de la rue .. on fait demi-tour sur la même piste. C’est étroit ? C’est ça le jeu ! On devra se croiser sans
tomber, sinon on perd des vies. C’est comme dans les jeux virtuels. On aurait pu traverser et remonter sur le côté droit de l’avenue : oui ! Mais ! Fallait que les concepteurs soient bêtement conventionnels, qu’ils aient profité de la largeur exceptionnelle de cette voierie pour y faire coexister piétons, vélos, voitures en l’aménageant correctement pour chacun. Mais ça,

c’est pour ces ennuyeux des régions du Nord, qui font semblant d’aimer les cyclistes,
mais qui n’ont aucun humour, alors qu’à Mons, on les fait mourir.., de rire ! Ici, on reste sur la chaussée, et si on est serré de trop près par les voitures, on peut prendre un bon bain de pieds.
Récapitulation :
À Mons, peut se passer des conseils de la Faculté Universitaire de Pédagogie : nos responsables voieries prônent, en matière d’éducation, la pédagogie à contresens, en se basant sur de mauvais exemples. Et des jeunes à former tout près d’ici, on n’en manque pas : les écoles, le stade de foot, le tennis. Avec, en tête d’avenue, le centre administratif de l’enseignement provincial : des projets pédagogiques de proximité !
Un petit quiz pour terminer :
Pourrez-vous replacer ces photos aux endroits de la voirie que nous venons de parcourir :


Remarque importante : si les incivilités doivent être sanctionnées sans hésitation (surtout quand elles lèsent les plus faibles, les piétons, les cyclistes), dans les contre-exemples présents dans ce reportage, force est de reconnaître que le balisage de cette pseudo-piste-piétonne-cyclable est à ce point défaillant que, dans la plupart des cas, les contrevenants n’avaient certainement pas le sentiment de transgresser le code de la route !


Dernière édition par Admin le Dim 04 Fév 2018, 17:51, édité 1 fois

Admin
Admin

Messages : 109
Date d'inscription : 24/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://lescyclistesgonfles.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

carte

Message  Admin le Mer 31 Jan 2018, 17:49

carte : https://goo.gl/yPYGT3

En bleu sur la carte ci-dessous


Admin
Admin

Messages : 109
Date d'inscription : 24/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://lescyclistesgonfles.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum