2018-02-07 Action 2 "Le safari urbain de la Capitale européenne de la blague cycliste"

Aller en bas

2018-02-07 Action 2 "Le safari urbain de la Capitale européenne de la blague cycliste"

Message  Admin le Dim 04 Fév 2018, 16:51

Nous ne vous en disons pas plus pour l'instant, car nous voulons laisser la primeur à la presse. Suivez donc attentivement les médias, les médias sociaux et votre courrier à partir de mercredi. Vous ne devriez pas être déçu.

Admin
Admin

Messages : 121
Date d'inscription : 24/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://lescyclistesgonfles.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Invitation conférence de Presse

Message  Admin le Mer 07 Fév 2018, 14:30

Madame,

Monsieur,


Les cyclistes gonflés à bloc pour passer à l'action ont le plaisir de vous inviter à une conférence de presse qui se tiendra le mercredi 7 février 2018 à 10 heures à la Maison de la Presse, 106 rue de Nimy à Mons. Elle aura pour thème :

Présentation d'un nouveau produit touristique montois:

Le safari urbain
de la
capitale européenne de la blague cycliste




le safari dont vous êtes la proie



A l'occasion de la biennale Mons 2018 et de l'année du tourisme de la « Wallonie insolite », les cyclistes gonflés proposent de valoriser le fabuleux patrimoine d'aménagements cyclo-routiers fantaisistes, farfelus, abracadabrants, absurdes, surréalistes, grotesques, loufoques ou saugrenus qui parsèment les routes de Mons.

Le parcours est inspiré par les « blagues des petits farceurs », à travers lesquelles les cyclistes gonflés rendent hommage chaque semaine au sens de l'humour impayable des responsables des infrastructures routières communales et régionales à Mons.

Il ravira les amateurs de sensations fortes, les amoureux du rire et les adeptes du tourisme de l'extrême. Le patrimoine ainsi mis en valeur est d'une telle richesse et d'une telle diversité que les cyclistes gonflés proposent également que Mons revendique le titre de « Capitale européenne de la blague cycliste ».

Ce 7 février 2018 marquera le début d'une phase de test en situation réelle avec des volontaires, ainsi que d'une campagne pour obtenir les subventions nécessaires aux études préliminaires auprès de la Ville, de la Province et de la Région.


Date : mercredi 7 février 2018 à 10 heures

Lieu : Maison de la presse, 106 rue de Nimy, 7000 Mons

Déroulement

10 heures : présentation du produit touristique et du parcours en images

11 h 30 : découverte du parcours du safari à vélo (facultatif et de préférence sur inscription)

Pour le parcours à vélo, une inscription préalable est vivement souhaitée. Le cas échéant, merci de bien vouloir nous indiquer si vous avez besoin d'un vélo, d'un casque et/ou d'une vareuse fluorescente. Le parcours sera adapté par votre guide (un cycliste gonflé) à votre degré d'expérience de la circulation en ville, ainsi qu'au niveau de risque que vous êtes disposé à prendre.  

D'autres manières de découvrir le safari sont envisageables, merci de nous contacter à ce sujet.

Les cyclistes gonflés à bloc pour passer à l'action

Admin
Admin

Messages : 121
Date d'inscription : 24/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://lescyclistesgonfles.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Dossier de presse

Message  Admin le Mer 07 Fév 2018, 14:33


Admin
Admin

Messages : 121
Date d'inscription : 24/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://lescyclistesgonfles.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Prospectus, la carte interactive et le fichier GPX

Message  Admin le Mer 07 Fév 2018, 14:34

Retrouver le prospectus, la carte interactive et le fichier GPX à l'adresse suivante.

http://lescyclistesgonfles.forumactif.com/t18-presentation-du-safari-urbain

Admin
Admin

Messages : 121
Date d'inscription : 24/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://lescyclistesgonfles.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

reportage TeleMB

Message  Admin le Mer 07 Fév 2018, 14:51


Admin
Admin

Messages : 121
Date d'inscription : 24/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://lescyclistesgonfles.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Article la province

Message  Admin le Mer 07 Fév 2018, 19:29

http://www.laprovince.be/188482/article/2018-02-07/mons-un-safari-dont-les-cyclistes-sont-les-proies-video#


Mons: un safari dont les cyclistes sont les proies





Depuis 3 mois, « Les cyclistes gonflés à bloc » mènent des actions humoristiques pour interpeller autorités et citoyens montois quant au manque de structures cyclables dans la région. Après une distribution de tracts en novembre et des « blagues » publiées à un rythme hebdomadaire, le collectif a développé un « safari urbain » compilant tous les problèmes rencontrés par les cyclistes. Nous nous y sommes risqués pour vous.

«  Des routes inadaptées et incohérentes, un vrai danger de mort pour les cyclistes, même chevronnés  », s’indigne Luc Leens, qui a fondé le groupe, en octobre dernier. «  Depuis 30 ans, les autorités n’ont pris que des mesurettes en faveur du vélo.  » Plutôt que de « déprimer » face à cette situation, il a pris le parti
d’en rire et a adopté la devise : «  I vaut mieux rire qué braire, el grimac é pus belle  »

Depuis quelques semaines, le collectif s’est lancé dans la « saison 1 » des blagues cyclistes, qui mettent en lumière des incohérences et problèmes liés aux infrastructures cyclistes. Selon Luc Leens, celles-ci «  corroborent l’hypothèse qu’en Wallonie, on recrute des zozos qui ne sont là que pour faire des blagues.  »
(Ci-dessous, Luc Leens, lors de la première action, en novembre.)



Ce 7 février, Les cyclistes gonflés à bloc pour l’action ont prolongé le concept avec un « safari urbain ». Concrètement, un itinéraire permet de se rendre compte par soi-même de toutes ces « blagues ». La version actuelle forme un circuit au départ de la rue de Nimy, fait un petit détour jusqu’à la rue des Archers, avant de revenir via les boulevards Dolez, Masson et Kennedy vers la porte de Nimy. De là, le « touriste » se rend à Ghlin, fait un tour par les Grands Prés et termine son aventure à la gare de Mons. Sur la carte interactive, 12 points critiques sont repris avec des intitulés humoristiques comme « la faute à Pairi Daiza » (parce que les trous, « ce ne sont plus des nids-de-poule mais des nids de pélicans ou d’autruches ! »), le « parcours Magritte » (avec ses lampadaires au milieu du trottoir) ou encore « l’humour est dans le (grand) pré ».

À côté de l’application interactive, les cyclistes gonflés vont diffuser un dépliant et proposer des visites guidées adaptées à l’expérience des touristes. À plus long terme, ils réaliseront aussi un road book.

(carte OpenStreetMap)



Approfondissant la plaisanterie, le groupe souhaite présenter Mons comme la « capitale culturelle européenne de la blague ». Il propose d’inscrire le safari urbain au programme des journées du patrimoine, qui ont pour thème cette année « Wallonie insolite », à celui de la Biennale Mons 2018 ou encore du Grand Huit Mons. Il propose même l’inscription au livre Guiness des records pour la « blague la plus chère du monde », en référence à la nouvelle gare.

(Ci-dessous : un problème rencontré sur le safari : la piste cyclable est entravée par une voiture. Les piétons doivent circuler à droite, mais bien souvent empruntent la piste cyclable.)



Derrière l’approche amusante se cache un message sérieux : « Au départ, ça ressemble à une farce, mais c’est comme ça qu’on peut mettre en valeur la situation réelle des cyclistes et les problèmes de sécurité. C’est un miroir de la situation que nous vivons quotidiennement. »

Le dépliant du safari urbain sera remis aux autorités montoises et régionales. Y a- t-il une chance que le groupe discute avec la ville ? « Nous sommes prêts à collaborer avec la ville seulement si elle nous remet un projet concret de mobilité douce. Si c’est juste pour parler, autant aller boire un verre… » En attendant, Luc Leens dit avoir remarqué quelques rectifications suite à la publication des blagues : un panneau a été remis à l’endroit, une barrière cassée a été enlevée, quelques trous ont été rebouchés…

« Mais i l faut une véritable politique pour convaincre les Montois d’utiliser leur vélo », conclut-il.

Nous nous sommes lancés dans le safari, sous la bonne garde de Luc Beeusaert, un cycliste gonflé à bloc. Sur les quelques centaines de mètres parcourus, nous avons pu constater des trous sur la chaussée (rue des Trois Boudins), des « disparitions » de piste cyclable (rue des Arbalestriers). À eux seuls, les boulevards Masson et Kennedy témoignent des nombreuses difficultés rencontrées par les cyclistes : à la sortie des écoles, il est impossible d’emprunter la piste cyclable (ici sur le trottoir), à cause de la foule. En cours de route, notre guide, bien que prudent, a failli être percuté par un véhicule voulant forcer le passage et s’est retrouvé coincé entre cette voiture et un bus. À hauteur de l’arrêt de bus, devant le « parc des Ursulines », la piste cyclable se transforme en… bande de terre. Il faut alors emprunter la chaussée, bien qu’aucune signalisation ne l’indique. Le manque de panneaux, tout le long pose problème : aucun fléchage n’indique d’emprunter le détour par la piste cyclable dans le parc devant les Ursulines, qui est de toute façon envahie par les piétons.

À hauteur de l’arrêt de bus, la piste cyclable s’arrête brusquement. On remarque un poteau sans panneau. En arrière-plan, une autre piste cyclable, mais aucun fléchage n’indique au cycliste de l’emprunter.



Sans signalisation, le cycliste doit donc se diriger vers la route.



Et doit s’insérer dans le trafic.





Dernière édition par Admin le Dim 11 Fév 2018, 20:08, édité 5 fois

Admin
Admin

Messages : 121
Date d'inscription : 24/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://lescyclistesgonfles.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Journal parlé de ce jour sur la première radio

Message  Admin le Dim 11 Fév 2018, 19:06

https://www.rtbf.be/info/regions/hainaut/detail_mons-des-cyclistes-gonfles-a-bloc-proposent-un-safari-urbain-pour-alerter-les-elus-avec-humour?id=9837473


Mons : des cyclistes gonflés à bloc proposent un safari urbain pour alerter les élus avec humour

Les membres du collectif Les cyclistes gonflés à bloc ont de l’humour. Beaucoup d’humour. Ils aiment la bicyclette aussi. Et ils viennent de sortir un tout nouveau produit touristique montois: Mons 2018 - Le safari urbain de la Capitale européenne de la blague cycliste.

Le projet du collectif est sérieux, mais le collectif le dit avec humour. "Nous voulons proposer un nouveau produit touristique pour les amateurs de sensations fortes et de sports extrêmes", glisse Luc Leens, chef de file du collectif.

Le collectif propose quatre parcours, du moins dangereux au plus risqué. "Cela permet de découvrir les aménagements loufoques, absurdes, farfelus ou encore dangereux auxquels les cyclistes sont confrontés", souligne Luc Leens.

Un de ses comparses, Luc Beeusaert, qui a abandonné la voiture pour le vélo, dresse une liste non-exhaustive des problèmes : absence de pistes cyclables, piste cyclable par morceaux, des trous dans les pistes, des pistes qui se terminent dans la boue, absence de panneaux, des trottoirs partagés avec les piétons... "Cela n’encourage pas les Montois à la pratique du vélo", lâche-t-il. "Le vélo est pourtant une solution pour les problèmes de mobilité."

"Nous voulons leur montrer la réalité du terrain"

Le collectif est prêt à emmener les Montois et les touristes dans leur sillage. Ils veulent également, bien évidemment, interpeller la Ville de Mons et la Région wallonne.

"Nous voulons leur montrer la réalité du terrain, qu’ils se rendent compte des dangers, de la situation à laquelle sont confrontés les cyclistes", indique Luc Leens. "On répond parfois qu’il n’y a pas de demande, qu’il n’y a pas de cyclistes à Mons. Mais il faut un plan global pour créer les conditions et pousser les citoyens à rouler à vélo. La Ville veut par exemple dépenser 15 millions d’euros pour un parking pour 400 voitures. Eh bien, nous pourrions faire un parking de 200 places et récupérer la moitié du budget pour des aménagements pour les cyclistes. Ce sera toujours mieux que de faire une piste cyclable sur une route, puis plus rien, puis une piste cyclable, puis plus rien... Il faut un plan global."

Le collectif dispose déjà d'un dépliant, d'un plan dynamique qui permet de visualiser les obstacles, et même d'un fichier d'itinéraire GPS à télécharger sur tablette ou smartphone. Ils prévoient également la création d'une application.

Et parce que les Cyclistes gonflés à bloc ne manquent vraiment pas d’humour, ils vont solliciter un soutien financier des pouvoirs publics communaux, provinciaux et régionaux, qui seront bien entendu les premiers invités à tester le safari.

https://drive.google.com/file/d/1gViSi36kcPHL49q6fxWyuT4lnNOJUONA/view


Dernière édition par Admin le Lun 12 Fév 2018, 13:33, édité 1 fois

Admin
Admin

Messages : 121
Date d'inscription : 24/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://lescyclistesgonfles.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

La dernière heure jeudi 8 février

Message  Admin le Dim 11 Fév 2018, 19:32











Admin
Admin

Messages : 121
Date d'inscription : 24/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://lescyclistesgonfles.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum